Akira Toriyama, sa vie, son œuvre

Une vidéo qui résume parfaitement le parcours du mangaka, et est très instructive sur le processus de création d’un manga.

Publicités

La légende est belle ? Préférez la réalité 

Au théâtre de la Gaîté Montparnasse se joue en ce moment un spectacle intitulé Ivo Livi, le destin d’Yves Montand. Le spectacle raconte la jeunesse d’Yves Montand, mort il y a 25 ans. Les critiques sont plutôt bonnes, si l’on en croit celles qui ont été publiées sur billetreduc.com.

Mais nous ne mentons pas. Ce spectacle est une hagiographie. Il fait l’impasse sur des aspects moins plaisants de la vie de l’artiste, comme son ralliement progressif au néo-libéralisme. Si ce virage s’explique principalement par la déception vis-à-vis du communisme, c’est un élément important de la vie d’Yves Montand en tant militant et citoyen.

Un livre, Positiver la crise avec Yves Montand, s’intéresse à ces faits, ainsi qu’à Vive la Crise, l’émission qui pour beaucoup symbolise l’adhésion d’une partie de la gauche aux thèses libérales. Des idées que certains considèrent comme une nouvelle forme de fascisme, ce qui ne manque pas de sel quand on sait que c’est à cause du fascisme que la famille d’Yves Montand s’est installée en France…

 

Le livre est disponible en version électronique, à la FNAC, sur Amazon (papier et Kindle), sur Decitre, sur Google Books. La version e book coûte moins cher que la moins chère des places du théâtre de la Gaîté Montparnasse. Entre l’hagiographie et la réalité historique, préférez la réalité, contrairement à William Randolph Hearst  (le modèle du Citizen Kane d’Orson Welles), qui voulait imprimer la légende. La réalité est moins sexy, plus glauque ? Il y a moins de chansons ? Oui. Mais vous gardez plus de souvenirs de la réalité.
 Sur ce, bonne lecture, et bonne année 2017 quand même !

La mode, c’est laid !

image
Beauté volée, beauté mangée...
image
Parce que je le "doigt" bien...

The Neon Demon et L’idéal sont des films très différents dans leur forme. Mais ils traitent le même sujet, l’industrie de la mode et ses défauts :
– sa tendance à imposer au monde ses normes en matière de beauté, et à créer des complexes d’infériorité chez les femmes (y compris les mannequins) ;

– son obsession de la chair fraîche et des lolitas à peine pubères  (et si possible vierges, dans tous les sens du terme) ;

– la violence symbolique et physique que génère ce système où les personnes ne sont que des produits avec une date de péremption.

Voilà deux propositions de cinéma, qu’on est libre d’accepter ou pas. En tout cas, les hommes qui les ont faites (Nicolas Winding Refn pour The Neon Demon et Frédéric Beigbeder pour L’Idéal) ne laissent pas les cinéphiles indifférents. La preuve avec ces critiques de YouTubeurs français, trois pour chaque film.

Le croquemitaine est une baudruche

image
Le vilain barbu !

Depuis quelques jours, il y a une polémique concernant la venue de Tariq Ramadan à Bordeaux pour un débat. Je comprends parfaitement la position d’Edwy Plenel sur cette question. Tant que Tariq Ramadan n’a pas violé la loi, ni créé de troubles à l’ordre public, n’y a pas de raison de l’interdire de débattre avec Edgar Morin.

Je suis plus que perplexe face à  la promotion de Ramadan en « croquemitaine islamiste », pour reprendre l’expression de Plenel, en gros depuis le livre Frère Tariq de Caroline Fourest, il y a une douzaine d’années déjà. La journaliste le presentait comme le super-mega-giga-gourou qui tient les cerveaux des musulmans français, et dont les enregistrements plus ou moins pirates de ses conférences circulent dans les banlieues abandonnées par la République…

Oui, il est le petit-fils de Hassan El Banna, le fondateur des Frères Musulmans. Oui, son frère Hani a écrit des textes qui justifient la lapidation. S’il doit rendre compte, c’est sur ses propres écrits et sur ses propres actions, par sur ceux de sa famille.

Oui, il est souvent ambigu, et a tendance à dire aux gens ce qu’ils veulent entendre au moment où ils veulent l’entendre. Il est un orateur brillant et un bon débatteur. L’interdire de discuter est-il un moyen pertinent de contrer ses arguments et son discours ? Non, c’est un aveu de faiblesse. Ceux qui veulent le censurer admettent de facto qu’ils ne sont pas capables de déconstruire son discours lors d’un débat argumenté. Je me souviens d’un débat il y a une quinzaine d’années où Gilles Kepel l’avait mis en difficulté. Et de ce débat en 2003 avec Sarkozy, qui a alimenté la méfiance de beaucoup à gauche à son égard. Pourquoi d’autres n’y arriveraient pas ?

Et quant à l’influence réelle de Tariq Ramadan, je pense qu’elle est largement surestimée. Oui, il attire du monde partout où il passe. Mais depuis le livre de Fourest, sur quoi ça a débouché ?  Rien. Rien, en termes d’influence, de formation militante et d’implantation dans la société, qui ressemble de près ou de loin au mouvement créé par son grand-père. Pas d’associations ou de partis pour porter la pensée de Tariq Ramadan (déjà bien compliquée à résumer…) devant des millions de citoyens. Il n’a pas confirmé les craintes de ses détracteurs, qui prédisaient son OPA sur les musulmans de France. Si c’était le cas, les salafistes n’auraient pas recruté autant de jeunes en France pour leurs actions terroristes, que ce soit dans le cadre de Daesh ou pas. Et pour couronner le tout, quel est le mouvement social et politique de masse d’inspiration religieuse qui a émergé en France ces dernières années ? La Manif Pour Tous. Un mouvement porté par les catholiques conservateurs, dont l’une des portes-paroles était plus connue pour ses blagues et une chanson coquine kitsch que pour ses connaissances en théologie. À part une poignée de gens à Lyon et sa banlieue, les musulmans hostiles au mariage pour tous (ils n’étaient pas rares, y compris dans ma propre famille) sont restés à distance de LMPT, qui n’est pas un mouvement très islamophile… Qui, parmi les détracteurs non islamistes et de gauche de Tariq Ramadan, a vu venir ce mouvement ? Personne. Je profite de l’occasion pour recommander les analyses de Gaël Brustier sur LMPT, qu’on peut lire dans le livre Le mai 68 conservateur.




LMPT a des relais dans les partis de droite et d’extrême droite, et a fait émerger tout un tas de mouvements et d’organisations : le Printemps Francais, Sens Commun, les Homens, les Veilleurs, les Sentinelles, les Antigones, etc. L’influence de LMPT se retrouve même dans un groupe de musique comme les Brigandes. Même si le groupe ne revendique pas ouvertement cette influence, il reflète en tout cas les idées de la frange la plus radicale du mouvement, celle qui assume son discours réactionnaire et la critique du capitalisme, sans parler du racisme. Pour en revenir aux partis, LMPT a fait entrer plusieurs de ses responsables dans les conseils régionaux à la faveur des victoires de Valérie Pécresse, de Bruno Retailleau et de Laurent Wauquiez. La première et le dernier avaient fait beaucoup d’efforts pour avoir les bonnes grâce de LMPT. Cela dit, ça n’a pas empêché un candidat émanant directement du mouvement de se présenter dans la circonscription de Pécresse de d’y faire un score non négligeable. Du côté du FN, ses deux députés à l’Assemblée nationale, Marion Marechal Le Pen en particulier, ont relayé le discours de LMPT sur le mariage pour tous.

image
Ses meilleurs élèves sont aujourd’hui à droite…

Qu’on soit contre Tariq Ramadan (que certains voient comme l’équivalent dans la vraie vie du president islamiste de Soumission de Houellebecq…) n’est pas un problème. Ce qui m’étonne, c’est la surréaction qu’il suscite, et qui est disproportionnée par rapport à sa force de nuisance réelle. À part toucher les sous des Saoudiens et des Qataris, il n’y a rien qui puisse sérieusement justifier cette panique. Pendant ce temps, les gens de LMPT, qui se révèlent être de très bons disciples de Gramsci, sont dans les assemblées locales, en attendant d’être au pouvoir au niveau national, que ce soit avec LR et/ou le FN. Le sens des priorités de certains me surprendra toujours…

Le prince de l’espace à la Sorbonne (Nouvelle)

image

Les 18 et 19 aura lieu un colloque sur Goldorak (dont javais parlé dans un mémoire rédigé il y a 10 ans sur le manga et l‘anime en France) à l’université Paris 3 Sorbonne Nouvelle. Le programme des réjouissances est sur cette adresse. Mais il y n’y a plus de places disponibles. Ceux qui veulent accéder à la captation vidéo du colloque auront plus de chances sur ce lien.

Un dessin animé vieux de 40 ans (ou une bande dessinée) est un sujet d’étude universitaire aussi légitime qu’une série télévisée ou un film en prise de vues réelles. Si tous les intervenants du colloque ne sont pas universitaires, la majorité d’entre eux peut etre créditée de travaux sérieux (c’est-à-dire pas juste un plaidoyer de fan) sur le manga et la japanimation. Par exemple, on peut citer la co-organisatrice du colloque, Marie Pruvost-Delaspre, qui a soutenu une thèse sur les dessins animés de la Tôei dans les années 1950, 1960 et 1970, ou  Ariane Beldi, qui s’est surtout intéressée au marché de la vidéo  (on peut trouver un résumé de sa thèse sur son blog, ainsi qu’une pas si brève histoire de l’industrie de l’animation). La première dirige un ouvrage auquel contribue la seconde et d’autres participants au colloque sur l’animation japonaise en France. Il vient juste de sortir.

image

image

En France et Italie, Goldorak a suscité des polémiques sur sa violence, voire son fascisme, et sa mauvaise influence supposée sur les jeunes. En France, on a souvent cité À cinq ans, seul avec Goldorak (1981) de Liliane Lurçat comme un des exemples de livres condensant tous les clichés négatifs sur les anime. Le livre, il est vrai, est moins sévère que sa réputation ne le laisse penser. Mais il ne faut pas oublier que le robot cornu est un prétexte pour soutenir le combat de l’auteure contre la télévision, et d’une manière générale, contre les écrans. Ce combat est lié à un autre combat, sur les méthodes pédagogiques, comme l’écriture, car Liliane Lurçat est membre du collectif Sauver les lettres. Un combat que des personnages peu sympathiques se sont empressés de récupérer

Pour terminer ce billet sur une note plus joyeuse, je rappelle quun reboot de la série, Grendizer Giga, est sorti, dabord en manga, puis en anime. Le look de certains personnages surprendra plus d’un(e)…

Beyoncé est noire. Ah bon ?

Le Saturday Night Live a réagi à sa manière à la polémique déclenchée par la chanson de Beyoncé à la mi-temps du Super Bowl. Par une vidéo hilarante aux allures de film catastrophe, les comiques de NBC tournent en ridicule ceux qui découvrent avec stupéfaction que Beyoncé n’était pas si indifférente que ça à la question raciale. Une question très sensible aux USA, surtout quand il est question des noirs